Intervention de Carlos Tavares à l’Ass Nat sur la stratégie de PSA

download-pdf
download-image
download-all

Intervention de Carlos Tavares à l’Assemblée Nationale sur la stratégie de PSA Peugeot Citroën.



Le 15 avril, lors d’une audition à l’Assemblée Nationale devant les commissions des Affaires économiques et du Développement durable, le président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares a eu l’occasion de réaffirmer la stratégie mise en œuvre par le Groupe.

A cette occasion, il a rappelé les leviers majeurs de la reconstruction économique du Groupe :

  • 3 marques, différentes mais complémentaires.
  • Une stratégie produit ciblée
  • Des régions en croissance mondiale rentable

Carlos Tavares a confirmé son objectif d’amélioration de la performance économique en mobilisant l’entreprise vers l’excellence industrielle tout en restant un acteur majeur de l’industrie en France.

Il a réaffirmé, comme il l’avait fait lors d’une première intervention en Juillet 2014, l’engagement du Groupe à proposer des solutions de mobilité durables et propres :

  • Développement de technologies innovantes et performantes pour le véhicule de demain comme les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules électriques ; En complément, Carlos Tavares a annoncé la volonté de PSA Peugeot Citroën d’être un acteur majeur des services connectés, après avoir été précurseur avec  l’appel d’urgence et d’assistance lancé il y a plus de10 ans, qui a permis de transférer plus de 13 000 appels vers les secours. Enfin, il a officialisé le lancement de véhicules intégrant les premières fonctions de conduite automatique en situation d’embouteillage dès 2018.
  • Investissements en R&D pour améliorer en permanence les solutions existantes qui permettent à PSA d’être aujourd’hui le leader européen en matière de réduction d’émissions de CO2, avec une moyenne de 110,3 g/km. Sur ce point, la convergence en matière d’émissions entre les motorisations essence et diesel Euro 6 a été rappelée, tout comme la nécessité d’aborder le sujet de la réduction des émissions de CO2 par des objectifs quantitatifs et non par l’imposition de solutions techniques. Il a rappelé que le diesel moderne est la technologie de masse incontournable pour atteindre l’objectif de 95 g de CO2/km fixé par l’Union Européenne à l’horizon 2020 afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Carlos Tavares a également évoqué la nécessité du traitement du parc ancien (un véhicule Euro 1 produit avant 1996 émet autant de particules que 600 véhicules diesel modernes Euro 5/6 produits après 2010 et équipés de FAP) pour obtenir un effet de masse dans la durée.

Enfin, il a rappelé que le transport routier dans son ensemble émet 17% des émissions de particules fines de moins de 2,5 µm (PM2,5) au niveau national, et les exigences imposées par les normes successives ainsi que les avancées technologiques apportées aux moteurs diesel ont permis de traiter le sujet des émissions de polluants.

Pour autant, il a réaffirmé l’engagement de PSA de rester mobilisé sur le développement d’avancées technologiques permettant de faire de l’automobile un objet de mobilité durable. « L’automobile est une richesse car elle apporte de la liberté et de la mobilité, ce qui constitue l’essence même d’une société moderne, ouverte et adaptable. En ce sens, l’automobile est un bien de civilisation » a conclu le président du Directoire. 

Scroll